MaPrimeRénov’ : une aide financière pour vos travaux de rénovation énergétique

rénovation energétique.jpg

Lorsqu’on achète un bien ancien, on est parfois dans l’obligation de réaliser des travaux de rénovation. Les travaux de rénovation énergétique figurent ainsi parmi les types de travaux les plus importants, que ce soit pour votre confort ou pour vos dépenses en énergies. Assez coûteux, ces travaux peuvent être en partie financés grâce aux aides de l’État. C’est notamment le cas de l’aide MaPrimeRénov’, accessible à tous les propriétaires.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de cette aide ?

MaPrimeRénov’ est à ce jour le principal dispositif d’aide financière en faveur de la rénovation énergétique. Ses conditions d’éligibilité sont particulièrement souples, ce qui permet à de nombreux propriétaires d’en bénéficier.

Une aide accessible à tous les revenus

La première particularité de MaPrimeRénov’ est qu’elle est accessible à tous les niveaux de revenus. D’abord conçue pour les ménages les plus modestes, l’aide s’est élargie à l’ensemble des ménages en janvier 2021.

S’il n’existe pas de conditions de revenus pour prétendre à cette aide, il convient de rappeler que le montant accordé, lui, dépend des revenus et de la composition du foyer. Le dispositif s’applique selon quatre paliers de revenus, définis par des couleurs.

Une aide ouverte aux propriétaires bailleurs

Une autre évolution appliquée depuis juillet 2021 permet de rendre MaPrimeRénov’ encore plus accessible. Jusqu’ici réservée aux propriétaires occupants, le dispositif concerne désormais tous les propriétaires, mêmes bailleurs. La seule condition, c’est que le logement en question soit occupé pendant au moins 5 ans en tant que résidence principale après le versement de la prime. Cela signifie qu’il est possible de financer les travaux de rénovation énergétique des biens loués sur des longues durées, mais pas ceux des résidences secondaires ou des locations saisonnières.

Quels travaux sont les travaux énergétiques éligibles ?

MaPrimeRénov’ permet uniquement de financer des travaux de rénovation énergétique, dont le but est de faire diminuer la consommation en énergie du logement.

Ces travaux peuvent être répartis en deux catégories de travaux :

  • les travaux d’isolation, qui peuvent concerner les murs, les sols, les combles, ou les fenêtres.
  • les remplacements d’équipements énergétiques : chauffage, ventilation, eau chaude

En amont des travaux, il est également possible de financer des audits énergétiques grâce à MaPrimeRénov’, afin d’établir la liste des travaux à réaliser.

Pour être éligibles, les travaux doivent impérativement être réalisés par un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), devis à l’appui.

Quel est le montant de la prime accordée par le dispositif MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov est une aide forfaitaire. Cela signifie que le montant accordé n’est pas calculé selon un pourcentage du montant des travaux, mais correspond à un montant fixe, autrement dit, un forfait. Quels sont les critères employés pour définir ce forfait ? Explications.

En fonction des revenus du ménage

Comme évoqué précédemment, les revenus et la composition du foyer font partie des critères utilisés pour définir à laquelle des 4 catégories de revenus il appartient.

Différentes données sont alors prises en compte :

  • le revenu fiscal de référence du ménage
  • le nombre de personnes comprises dans le foyer
  • le lieu de résidence

Des bonifications sont également prévues dans certains cas, notamment lorsque le logement présente une étiquette thermique particulièrement mauvaise (F ou G) ou lorsque les travaux permettent d’atteindre une note très élevée (A ou B).

Dans tous les cas, vous pouvez effectuer une simulation sur la plateforme Simul’Aides pour établir le montant des aides qui pourront vous être accordées.

En fonction du type de travaux

Au-delà des revenus, le montant de l’aide MaPrimeRénov’ est défini en fonction du type de travaux. Isolation des murs par l’extérieur, isolation des combles, installation d’un poêle à bois… Chaque type de travaux correspond à un forfait précis, peu importe le prix demandé par l’artisan. Pensez donc à demander plusieurs devis et à bien les comparer !

Est-il possible de cumuler MaPrimeRénov’ avec d’autres aides ?

MaPrimeRénov’ est cumulable avec de nombreuses autres aides :

  • les aides des collectivités locales (région, département, commune)
  • les aides d’Action Logement
  • le dispositif des CEE (Certificat Économie d’Énergie)

Quelles sont les démarches à effectuer pour bénéficier de cette aide ?

Effectuer une demande pour bénéficier de MaPrimeRénov’ est très simple. Il convient cependant de réunir quelques informations avant de se lancer.

Les étapes à respecter

La première chose à faire pour bénéficier de cette aide est de formuler une demande sur le site dédié : maprimerenovgouv.fr.
Après avoir créé votre compte, vous allez devoir renseigner un certain nombre d’informations :

  • les revenus de votre foyer
  • le logement concerné
  • les travaux réalisés
  • les entreprises en charge des travaux

Une fois tous les documents fournis, votre demande sera étudiée par un agent de l’ANAH dans un délai de deux semaines. Une fois les travaux effectués et les factures transmises par l’artisan, il vous suffira de les ajouter à votre compte pour que le forfait accordé soit versé sur votre compte.

Les documents à fournir

Pour compléter votre profil, vous devez également transmettre documents et justificatifs :

  • une pièce d’identité
  • votre dernier avis d’imposition
  • les devis des travaux envisagés
  • un RIB
  • des informations mentionné votre quote-part dans le cas d’un logement en copropriété

MaPrimeRénov’ pour les copropriétés

Il est possible de faire financer les travaux concernant les parties communes d’une copropriété avec MaPrimeRénov’, selon deux conditions :

  • la copropriété doit être composée de 75% de résidences principales
  • les travaux doivent permettre un gain énergétique de 35 % minimum

Articles en relation