Le liège en tant que matériau d’isolation

Le liège en tant que matériau d’isolation

L’écorce de liège est sans doute un des matériaux les plus anciens utilisés par l’homme pour isoler son habitat. Bien qu’en retrait au cours des dernières décennies, le liège revient en force avec la mise en place des politiques incitatives en faveur de la construction de maisons écologiques moins énergivores.

Les atouts du liège comme isolant

Cet isolant naturel possède plusieurs avantages comme le fait de parfaitement résister à l’humidité et de présenter une qualité d’isolation acoustique et thermique indéniable. De plus, le liège est un produit 100 % naturel qui résiste aussi au feu, à l’humidité et à l’eau.

Les plaques d’isolation naturelle en liège expansé obtiennent des scores élevés en termes de performance grâce à une conductivité thermique évaluée entre 0,032 et 0,042 W/m.K pour les panneaux. Ce chiffre grimpe entre 0,040 et 0,049 W/m.K pour le liège aggloméré. De plus, il possède aussi une bonne capacité d’isolation phonique, ce qui s’avère pratique si le bâtiment ou le logement se trouve à proximité d’un couloir aérien bruyant.

Le liège issu du chêne-liège affiche une densité (comprise entre 105 kg/m3 et 125 kg/m3) qui lui octroie de grandes qualités mécaniques et environnementales. Le liège expansé comporte une structure constituée de millions de cellules emprisonnant de l’air immobile. Cette particularité (96 % d’air) est l’explication de sa très bonne performance en termes d’isolation thermique.

Déphasage, longévité et énergie grise du liège

Le liège présente un déphasage thermique appréciable. Pour rappel, le déphasage correspond à la capacité d’un matériau à différer les oscillations de température. Par exemple, le déphasage du liège permet aux murs de restituer tout au long des journées chaudes la fraîcheur emmagasinée au cours de la nuit.

En termes de longévité, le liège dispose d’une bonne résistance par rapport au phénomène de tassement qui a lieu au fil du temps. Cette stabilité lui permet de maintenir ses performances et de ne pas subir de désagrégation, en étant protégé de l’impact de l’humidité et des variations de températures. Imputrescible, l’isolant naturel est insensible aux rongeurs et aux insectes. Enfin, il est auto extinguible face au feu et ne crée pas de fumées toxiques.

Le liège ne réclame pas énormément d’énergie grise (80 à 90 kWh/m3) au cours de son cycle de vie. Les phases d’expansion et de transport sont les seules qui en réclament. De plus, le liège est entièrement recyclable et renouvelable, tout en ne présentant aucun risque pour la santé.

Pose du liège : faire appel à un professionnel

Pour obtenir un résultat de qualité et bénéficier d’une parfaite isolation de l’intérieur, l’intervention d’un professionnel est recommandée. Sachez toutefois que le liège expansé est commercialisé sous forme de granulés ou en vrac pour le liège non expansé brut et en plaques, en dalles ou en rouleaux pour le liège aggloméré. L’aspect en granulés permet de déverser l’isolant dans les combles perdus, mais aussi les planchers, les murs et les toitures.

Bon à savoir : le liège est le seul isolant écologique insensible à l’eau, d’où sa possible utilisation pour isoler les fondations d’un bâtiment.

Pour en savoir plus :

Articles en relation