Comment mesurer la performance d’un isolant ?

Comment mesurer la performance d’un isolant ?

Un isolant est censé remplir son rôle de limiter la conductivité thermique. Destiné à optimiser la performance thermique et acoustique d’une maison, ce matériau ne se choisit pas au hasard.

Il faut prendre en compte certains critères pour réussir votre projet d’isolation, pour améliorer votre confort intérieur et pour réduire vos consommations énergétiques. Voici quelques conseils pour vous aider à mesurer la résistance thermique de votre matériau.

Calculez la résistance thermique de l’isolant

Qu’il soit en laines minérales, animales ou végétales, ou en polystyrène ou thermoréflectif, votre matériau doit atteindre un certain niveau de performance thermique qui dépend en principe de 2 critères : sa conductivité thermique et son épaisseur.

Il faut, en effet, que le matériau affiche une certaine épaisseur pour limiter au maximum les ponts thermiques et pour assurer une continuité thermique infaillible. Sachez que sa résistance thermique est l’un des indicateurs de sa capacité d’isolation face à la chaleur et au froid.

Elle est exprimée en m².K/W (Kelvin par Watt) et indiquée en R. La résistance thermique est calculée à partir de la division de l’épaisseur du matériau par sa conductivité thermique. Sachez que plus la résistance thermique est élevée, plus l’isolant offre une bonne performance. Il est recommandé de choisir un matériau à faible conductivité thermique.

Respectez les valeurs minimales de performance de l’isolant

En matière de construction de bâtiment, il faut se conformer aux normes de la RT 2012. C’est la raison pour laquelle vous devrez respecter une valeur minimale de performance d’isolation thermique qui varie selon l’endroit à isoler.

Voici une brève liste d’une résistance thermique minimale requise selon chaque surface :

  • ü 4,5 m².K/W en cas de rénovation pour la toiture et les terrasses et 8 m².K/W en cas de nouvelle construction pour la toiture
  • ü 3,7 m².K/W en cas de rénovation pour les murs en façade et 4m².K/W en cas de nouvelle construction pour les façades et les planchers bas
  • ü 3 m².K/W pour les planchers bas sur vide sanitaire ou sur passage ouvert en cas de rénovation
  • ü 6 m².K/W pour les plafonds de combles et les rampants de toiture en cas de rénovation
  • ü 7 m².K/W pour les planchers dans les combles perdus en cas de rénovation.

Vous connaissez maintenant la méthode de calcul de la résistance thermique d’un isolant. Il est temps de trouver le meilleur matériau et le professionnel qualifié qui va l’installer. Faites votre recherche dans l’annuaire.

En savoir plus :

Que faut-il isoler dans sa maison ?

Articles en relation