Quel isolant choisir chez soi ?

Quels isolants choisir suivant ma maison

Lorsque l’on fait construire ou que l’on rénove sa maison, il est essentiel d’opter pour les bons matériaux. Cette précaution concerne aussi bien le bâti que l’isolation.

Les caractéristiques thermiques des matériaux de construction

Lors de l’édification d’une maison, l’accent est mis sur la solidité. Les matières robustes ne sont pas forcément isolantes, ce qui rend indispensable l’ajout de laine minérale, de polystyrène expansé ou d’autres substances pour protéger le logement des variations de température. Le choix peut également se porter sur des matières telles que :

  • des laines végétales comme le chanvre et le lin ;
  • du liège, issu du chêne éponyme, parfait pour les combles ;
  • de la roche volcanique transformée.

Désormais on peut combiner la résistance et les qualités isolantes avec un seul et même matériau.

Isolation répartie : économies garanties

Le principe d’isolation répartie consiste à adopter des matériaux de construction isolants par nature, ce qui évite le recours à une protection supplémentaire.

Pour une construction ou une extension de maison, il faut alors privilégier des matériaux tels que la brique alvéolaire ou le béton cellulaire. Composée en majorité de schiste argileux, la brique alvéolaire comprend de petites cavités verticales qui capturent l’air et optimisent ainsi les capacités thermiques du matériau. Quant au béton cellulaire, il est constitué de substances du type sable, chaux, gypse ou encore ciment et même poudre d’aluminium.

Les qualités isolantes de ce style de brique ou de béton permettent d’obtenir une maison passive, c’est-à-dire autonome du point de vue de la consommation d’énergie. Une telle habitation présente également d’autres atouts qui la rendent écologiquement vertueuse. Il s’agit d’équipements du genre ventilation à double flux et d’un triple vitrage sur les fenêtres, entre autres. Un matériau aussi classique que le bois est idéal pour la structure d’une maison passive.

La construction à ossature bois

Cette alternative à la maçonnerie habituelle en béton a plusieurs avantages.

  • Ce genre de chantier est plutôt rapide et ne nécessite pas beaucoup de main d’œuvre.
  • Une structure de pièces de bois horizontales et verticales est mise en place afin de supporter les planches ainsi que la toiture.
  • Les intervalles vides entre les montants sont garnis d’une épaisseur isolante, ce qui donne la possibilité de conserver tel quel le volume intérieur.
  • Cette ossature bois peut d’ailleurs s’associer à la brique comme revêtement extérieur.

Si vous souhaitez faire bâtir une maison passive ou du moins opter pour une construction à la fois écologique et économique, faites appel à un entrepreneur spécialisé. L’annuaire de notre site vous permet de contacter un professionnel qualifié.

En savoir plus :

Comparatif des matériaux d’isolation et des isolants

Articles en relation